Mieux comprendre le changement d’heure

Passage à l’heure d’été puis d’hiver 6 mois plus tard, c’est maintenant devenu un rituel.
Mais savez vous vraiment pourquoi et depuis quand ce fait ce changement d’heure qui divise la France et l’Europe deux fois par an ?

Pourquoi changer d’heure ?

Officiellement, la raison est économique.
Le but est de faire correspondre les horaires d’activités des entreprises et particuliers avec les horaires d’ensoleillement et cela bien sûr pour réduire la facture liée aux coût d’éclairage.
Le passage à l’heure d’été permet donc de positionner la tranche de travail 17h-19h sur des heures où le soleil brille encore, ce qui évite donc d’éclairer les bureaux ou les boutiques.
Voila pour l’explication officielle qui est très controversée non pas dans la logique mais dans l’efficacité.
Le gain énergétique serait négligeable pour les “contre” alors qu’il serait réèl et efficace selon les “pour”.

Quand changer d’heure ?

La date est maintenant harmonisée au niveau européen ( cela évite une belle pagaille) . Elle est fixé par un texte officiel fixant chaque année au dernier dimanche de mars le passage à l’heure d’été. Cela correspond mécaniquement avec l’arrivée du printemps et impacte donc plutôt positivement la population.
Par contre, le passage à l’heure d’hiver, le dernier dimanche d’octobre, provoque souvent plus de difficulté à l’assimiler. C’est aussi un cap psychologique avec l’entrée dans la saison “froide” même si ce n’est que l’automne.

On avance ou on recule ?

C’est sans aucun doute la question la plus posée la veille du changement d’heure. Celle du lendemain étant forcément : “mais qu’elle heure est-il ?”
Alors pour faire simple, au passage à l’heure d’été, on avance son montre d’une heure.
Et donc forcément, à l’heure d’hiver, on recule d’une heure.

On perd ou on gagne ?

Au passage de l’heure d’été, on perd donc une heure, mais uniquement si on a choisi de se reveiller à heure fixe le dimanche matin.

Mais quelle heure est-il ?

Qui a déjà compris la phrase classique “à 2 heures, il sera 3 heures” ?
Cela provoque toujours de longue réflexion pour savoir l’heure exacte du jour.

N’oubliez pas non plus que nous ne sommes pas “callé” sur l’heure du soleil.
L’heure GMT*, celle du méridien de Greenwich n’est pas celle de la France. Nous sommes à GMT+1 en heure d’hiver et GMT+2 en été.
Donc à midi le 25 mars, il était 11h00 au soleil. Mais à la même heure le 26 mars, il sera donc 13 heures à l’heure d’hier, midi à l’heure d’aujourd’hui et 14 heures à l’heure du soleil.

Pour vous aider :

Un peu d’histoire ?

On pense souvent que le changement d’heure en France est lié à la crise du choc pétrolier des années 70. Mais peu savent que le 1er changement d’heure à eu lieu le 14 juin 1916, en pleine 1ere guerre mondiale pour les mêmes raisons de profiter des rayons du soleil.
Benjamin Franklin, à la fin du 18eme siècle, avait déjà “théorisé” que réveiller les américains une heure plus tôt l’été permettrait de réduire la consommation de bougie…
Abandonnée en 18, puis réintroduit par Vichy et de nouveau abandonné, c’est le gouvernement de Valery Giscard d’Estaing qui a décidé en 1975 de remettre en place cette mesure pour les raisons que l’on connaît.
L’ensemble de la CEE a suivi, plus ou moins vite, la démarche et comme nous l’avons vu plus haut, cela est maintenant réglé par la commission européenne. Il s’agit de la directive 2000/84/CE du 19 janvier 2001

Quelles économies d’énergie ?

Le changement d’heure a donc pour but de réduire la facture d’éclairage.
Selon les dernières études ( pas si récentes, et qui ne peuvent donc pas tenir compte de la généralisation voulue des ampoules à basse consommation et led) on estimait à 440 Gwh le gain généré par cette démarche.  Cela représente les besoins annuels en éclairage d’une ville de 800 00 habitants !
On mesure aussi l’économie de CO² “non” rejeté.
Selon les fournisseurs d’énergie, on peut aussi voir l’effet grâce au célèbre “pic de 19h00”.
Il s’agit de l’heure moyenne de retour à la maison des foyers en France. Ce pic qui génère tant de soucis en hiver ( avec les chauffage en plus) est beaucoup moins sensible avec l’heure d’été. A noter tout de même que la pratique change aussi l’été, avec des temps passés hors du foyer plus longs.

Des changements pas si simple pour l’organisme.
Le changement de l’heure d’été n’est pas le plus difficile à supporter. Mais il reste tout de même une source de gêne pour, les très jeunes enfants, les personnes âgées, et pour tout ceux qui ceux qui ont le sommeil fragile.

*GMT = Greenwich Mean Time

Laisser un commentaire