Changer d’opérateur téléphonique

Changer d’opérateur téléphonique : éviter les erreurs

Il existe des façons de changer d’opérateur téléphonique à moindre coût. Pour cela mieux vaut ne pas se précipiter et résilier sur un coup de tête.

Durée d’engagement

Le type de ligne téléphonique (fixe ou mobile) permettra de vérifier la durée d’engagement du contrat souscrit auprès de l’opérateur.

  • abonnement fixe : la date se trouve sur sur la première facture de mise en service de la ligne.
  • forfait mobile : il suffit d’appeler le 3179 depuis le téléphone portable concerné. Un SMS détaillé est automatiquement généré et précise le nombre de mois d’engagement restant.

Garder son numéro de téléphone ou pas

Qu’il s’agisse d’une ligne fixe ou mobile, changer d’opérateur téléphonique en conservant son numéro c’est possible, cela s’appelle la portabilité.
Pour cela, il suffit de le signifier au nouveau fournisseur d’accès (FAI ou opérateur mobile) avant que la résiliation soit prononcée. Il s’occupera lui-même des formalités auprès du futur ancien opérateur téléphonique.
Une seule obligation : lui fournir le numéro RIO, c’est le relevé d’identité opérateur, qu’il fournira à l’opérateur précédant au moment de la demande de portabilité.
Dans le cas où l’on souhaite en profiter pour changer de numéro, il suffit de résilier par lettre recommandée avec avis de réception.

Anticiper pour éviter de stresser

Le transfert de ligne lors d’un déménagement peut-être un véritable casse-tête si on ne s’en préoccupe pas en amont. Pour cela, les conditions générales de vente du contrat souscrit auprès de l’opérateur téléphonique détaillent la procédure à suivre pour déménager une ligne.
Dans le cas où l’on souhaite changer d’opérateur dans le nouveau logement, il est possible de prévoir les interventions nécessaires pour que tout soit en état de marche au moment de l’emménagement. Il faut compter environ 3 semaines pour la mise en service d’une nouvelle ligne.

Restituer le matériel à l’opérateur téléphonique

A la fin du contrat il est indispensable de rendre le matériel (box, câble, prise, décodeur TV) au fournisseur d’accès. Dans le cas contraire, des pénalités sont prélevées (si le fournisseur d’accès possède un RIB) ou demandées expressément par lettre de recouvrement. Attention, ces frais peuvent aller jusqu’à 320 euros !
A savoir : Si retour postal, il vaut mieux envoyer un colis en recommandé avec accusé de réception. Dans le cas d’une restitution en boutique physique, il faut exiger une attestation de remise du matériel.

Résilier sans aucun frais

Pour éviter de payer les frais de résiliation : profiter des promotions ! En effet, les FAI proposent plusieurs fois par an des offres de remboursement pour couvrir les frais de résiliation du concurrent.

Désimlocker un mobile

Lorsque l’on achète un téléphone portable en même temps que l’on souscrit à un forfait mobile, le téléphone est bloqué. C’est à dire que si on insère une carte SIM d’un autre opérateur téléphonique concurrent, le téléphone ne fonctionne pas. Ainsi, il faut le “désimlocker” soit débloquer le téléphone portable pour le rendre compatible avec les autres opérateurs.
Pour ce faire, il suffit de taper *#06# sur le clavier de l’appareil (avant la résiliation) et un numéro IMEI apparaît. Il s’agit de l’identifiant du téléphone mobile, a transmettre au nouvel opérateur qui génère à son tour un code de déverrouillage. Le déblocage est gratuit au-delà de 6 mois d’abonnement mais peut coûter jusqu’à 70€.

Laisser un commentaire